NuestrAmericaLatina | VIVANTE SÃO PAULO
blog, voyage, Amérique latine, Amérique du sud, South America, America latina, America del sur, travel, viaje, nuestramericalatina, carnet de voyage, photo, photographie, video, itinéraire, Argentine, Argentina, Chili, Chile, Bolivie, Bolivia, Colombie, Colombia, Pérou, Peru, Equateur, Ecuador, Brésil, Brasil, voyage en cargo, cargo, mer et voyages, transatlantique, porte conteneur, Nordeste, Andes, cordillère des Andes, backpacking, mochilando, roadtrip
23539
post-template-default,single,single-post,postid-23539,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
Sampa_centro

VIVANTE SÃO PAULO

Entre l’Equateur et le Nordeste brésilien, une halte à Sao Paulo s’imposait. Tous les vols y faisant escale, nous nous disons qu’il serait dommage de se contenter d’y changer d’avion et décidons d’en profiter pour partir explorer la mégapole brésilienne quelques jours. Coeur économique du Brésil qui reflète à merveille le métissage de ce pays-continent, Sampa est une ville – de 20 millions d’habitants tout de même – qui mérite du temps. Les 5 jours que nous lui consacrons sont un minimum pour avoir un premier aperçu des multiples raisons pour lesquelles les paulistas sont si attachés à leur ville (qu’ils critiquent bien sur aussi par ailleurs, embouteillages et pollution obligent!).

Nous atterrissons tôt après une nuit d’avion et avons la chance d’être royalement accueillis par Gilles, ami et voisin (français) de Léonardo, le brésilien chez qui nous avons réservé une chambre via Airbnb, et qui est parti pour le WE. Café, jus de fruit, viennoiseries et bons conseils pour découvrir la ville : on ne pouvait réveiller mieux ! La maison est moderne et spacieuse, on s’y sent tout de suite bien.

Au programme de notre séjour à Sampa :

> un samedi soir animé dans les bars du quartier bohème et à la mode de Vila Madalena où nous séjournons ;

Sampa_VillaMadalena_ODoBorogodo

> un dimanche aprem à se balader au Parque Tenente Siqueira Campos et le long de la fameuse immense Avenida Paulista, autour de laquelle s’alignent les tours de bureaux. Les cols blancs qui y affluent en semaine ont laissé place, le temps d’une journée de WE et grâce à une piétonisation éphémère, aux paulistas de tous âges, venus s’y détendre, s’y balader en famille ou entre amis, y faire du sport ou de la musique. On apprécie l’ambiance hyper décontractée et les petits concerts improvisés en tous genres !

Sampa_avPaulista2

> flânerie dans les allées du joli Mercado municipal où l’on peut déguster les fameux gargantuesques sandwichs à la mortadelle qu’on ne trouve qu’ici (on préfère pour notre part se laisser tenter par un bon jus de fruit frais) !

Sampa_Mercadomunicipal

> délicieux restaurant japonais traditionnel (JINROKU) dans le quartier asiatique de Liberdade, au sud du centre ville. La cuisine japonaise à São Paulo (deuxième ville japonaise en dehors du japon), avec ses plats variés est devenu une des gastronomie les plus caractéristique de la ville !

Sampa_Libertade_restaurant_japonais

> longue ballade dans les rues du centre-ville historique où se côtoient vieux édifices coloniaux, grossistes en tous genres, impressionnantes églises et immenses buildings, employés de banque et sans abris… un étrange mélange.

> visite du Museo de Futebol, sous les arcades du stade Pacaembu, super moderne et didactique et qui reflète bien l’importance de ce sport pour les brésiliens. On y revit sur écran et à l’envie les grands moments du championnat brésilien et de toutes les coupes du monde depuis que le pays y participe, c’est à dire depuis la première en 1930.

Sampa_MuseuFutebol
Sampa_MuseuFutebol

Balade dans le très huppé quartier de Jardim Paulista, entre boutiques de luxe et bistrots branchouilles – où on se croirait à NYC, et passage obligé par l’immense boutique Havainas de la rua Oscar Freire, où l’on craque – forcément – pour les derniers modèles colorés de la célèbre marque de tongs.

Sampa_havainas
Sampa_havainas

Visite du superbe Museu de Arte de Sao Paulo (MASP), sur l’Avenida Paulista, à la muséographie très originale et à l’ambiance très vivante (nous y allons le mardi où l’entrée y est gratuite et où y affluent du coup beaucoup de jeunes paulistas). La collection permanente comprend de très belles toiles et nous nous amusons – les légendes étant au dos des tableaux – à tester nos connaissances en histoire de l’art en tentant de deviner le peintre de chaque tableau. Verdict : pour les peintres français, on se défend plutôt :p pour les sudaméricains, peut mieux faire!

Sampa_MASP

Le dernier soir nous sirotons quelques dernières caïpis maison dans le superbe salon de Léo avant d’aller dîner avec Gilles à la terrasse d’un resto du coin très sympa et typiquement brésilien où nous partageons un gros plat de viande, des croquettes de viande séchée et de délicieuses caïpis. Gilles étant originaire de Cavaillon, il nous fait même l’honneur de nous inviter au retour à boire un petit pastaga chez lui. Ça faisait longtemps ! Un belle rencontre et une bonne soirée.

No Comments

Post a Comment