NuestrAmericaLatina | VALPO : COUP DE COEUR ABSOLU ❤
blog, voyage, Amérique latine, Amérique du sud, South America, America latina, America del sur, travel, viaje, nuestramericalatina, carnet de voyage, photo, photographie, video, itinéraire, Argentine, Argentina, Chili, Chile, Bolivie, Bolivia, Colombie, Colombia, Pérou, Peru, Equateur, Ecuador, Brésil, Brasil, voyage en cargo, cargo, mer et voyages, transatlantique, porte conteneur, Nordeste, Andes, cordillère des Andes, backpacking, mochilando, roadtrip
22555
post-template-default,single,single-post,postid-22555,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
Valparaiso_Sebastiana

VALPO : COUP DE COEUR ABSOLU ❤

Après Santiago sous le déluge, direction Valparaiso sous le soleil.
Valparaiso fait partie de ces villes que j’ai toujours su que j’aimerai. Et ça n’a pas loupé. Son côté vivant voire grouillant, bariolé, accidenté et bordélique nous a enchanté.

On est très vite tombés sous le charme de ses petits escaliers, ruelles et passages où l’oeil ne s’ennuie jamais, où il suffit de lever le nez pour apercevoir une fresque, un graff, une charmante petite terrasse sur les toits, un chat à la fenêtre… de le baisser pour voir un chien* dormir sur le pavé chauffé par le soleil, ou appercevoir au détour d’une ruelle une percée sur le Pacifique ou sur les collines et leurs petites maisons multicolores à perte de vue.

Valparaiso – ou Valpo, comme disent les chiliens – est faîte de bric et de broc, de maisons en tôle accrochés aux collines – les cerros – et de vieux édifices coloniaux décatis à l’arrière du Port – dans la partie dite Plan – où l’on croise parfois de magnifiques facades anciennes complètement en ruine et derrière lesquelles s’entassent les détritus en attendant une hypothétique rénovation. Des centaines de petits bus et taxis collectifs y slaloment entre les tremblantes rames de Trolleybus à l’ancienne. Bref, une ville comme on les aime, pleine de vie et de surprises, et ce malgré son incontestable attrait touristique.

* On a découvert depuis le début du voyage que les chiens errants sont à l’Amérique du sud ce que les chats de gouttière sont à Istanbul : il y en a partout, ce sont les rois ici, c’est eux qui font la loi. 

Au programme de ces quelques jours :

> Découverte de quelques paseos (promenades en terrasses) avec superbes vues sur la ville, le port et l’océan : Gervasoni, Atkinso, Yugoslavo, y 21 de Mayo ;

> Visite de la Sebastiana, célèbre maison de Pablo Neruda avec un panorama imprenable sur la baie ;

> Street art dans le cerro Bellavista – qui abrite le Museo a Cielo Abierto composé de 20 fresques murales réalisées par de célèbres artistes chiliens – et le cerro Polanco – où fut organisé en 2012 le 1er festival de graffiti d’Amérique Latine et où on peut donc admirer des oeuvres de stree-artistes venus de tout le continent (beaucoup moins institutionnel et touristique que le Museo a Cielo Abierto, on a préféré!) ;

> Balade vers les plages de l’Est de la ville (Tropederas et San Mateo) et retour vers le port et le centre par la route qui longe la mer : on y croise joggeurs et jeunes venus se poser sur les rochers face à la grande bleue. Bref, ça nous a beaucoup fait pensé à notre corniche Kennedy (en moins belle tout de même :p) !

> Pause ensoleillée sur la pelouse du Parque Cultural de Valparaiso, construit sur les ruines d’une ancienne prison ;

> Petits bars et restaus sympas vers les plus centraux et touristiques cerros Allegre (où était notre auberge) et Concepcion, inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2003 ;

> Chouettes découvertes musicales “en vivo” au hasard de nos déambulations nocturnes : Luzma y el Presidente, musique andine, percus uruguayennes…

> Et bien sur, montées en ascensores et funicularios, virées en Trolleybus et dans les petits collectivos qui filent à vive allure au milieu des collines (quand on a pris le premier avec nos gros sacs pour aller de la gare routière à l’auberge, on ne faisait pas les malins en manquant de peu d’assommer enfants et mamies dans les virages… une bonne entrée en matière cela dit pour sentir le changement d’ambiance après le métro blindé de la capitale !).

Valpo, c’est déjà fini. On espère qu’on reviendra.

En attendant, on prend ce soir la direction de La Serena, 400km plus au nord, où on va passer le WE au bord de l’eau avant de partir à la découverte de la Vallée d’Elqui en début de semaine !

La suite au prochain épisode.

5 Comments
  • Magali Hallé

    23 avril 2016 at 19 h 10 min Répondre

    C’est absolument super. Récit et photos. Merci à bous de nous faire voyager ainsi !
    J’ai aussi beaucoup aimé vos vidéos du port, du bateau, de la route, mais je suis incapable de retrouver comment je kes ai trouvées !!!
    Merci de me l’indiquer si vous pouvez !
    Bon après-midi et bon dimanche et bisous
    Mam

    • Claire

      24 avril 2016 at 1 h 15 min Répondre

      Merci 🙂 tu retrouveras les vidéos dont tu parles dans le carnet de voyage de Patagonie que je viens de mettre en ligne ! et sinon sur notre compte Vimeo en cliquant sur la petite icône avec un v tout en bas du site. Plein de bises de la Serena. Clémi

  • jb

    24 avril 2016 at 20 h 48 min Répondre

    Pleins de bisous d’Elise et moi, merci de nous partager votre voyage ! on voyage un peu avec vous 🙂

  • Mat J

    25 avril 2016 at 5 h 05 min Répondre

    Ha, je savais que j’aurais dû y aller… superbes photos !

  • Manu

    25 avril 2016 at 12 h 26 min Répondre

    Hello les marseillais !
    Merci de nous faire profiter de ce magnifique périple. Les photos sont très belles, c’est un régal !
    A bientôt

    Bises

Post a Comment