NuestrAmericaLatina | STAGE DE KITESURF A CANOA QUEBRADA
blog, voyage, Amérique latine, Amérique du sud, South America, America latina, America del sur, travel, viaje, nuestramericalatina, carnet de voyage, photo, photographie, video, itinéraire, Argentine, Argentina, Chili, Chile, Bolivie, Bolivia, Colombie, Colombia, Pérou, Peru, Equateur, Ecuador, Brésil, Brasil, voyage en cargo, cargo, mer et voyages, transatlantique, porte conteneur, Nordeste, Andes, cordillère des Andes, backpacking, mochilando, roadtrip
23682
post-template-default,single,single-post,postid-23682,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
CanoaQuebrada_ExtremeKiteSchool2

STAGE DE KITESURF A CANOA QUEBRADA

Après la découverte de la route des émotions en famille et avant le roadtrip de Récife à Salvador avec des amies venues nous retrouver de Marseille nous décidons de faire une halte de quelques jours à Canoa Quebrada. Canoa est comme Jéri et Guajiru un spot très apprécié des amateurs de glisse et en particulier des kitsurfeurs. Ça faisait longtemps qu’on avait envie de se mettre au kite, les conditions étant toutes réunies (superbe temps, eau à 28°C, vent stable, etc.) nous allons nous renseigner auprès de l’Extreme Kite School.

Daniel le patron qui est adorable nous donne toutes les infos pratiques et nous explique qu’il faut au moins 3 jours de stage pour apprendre les bases du kite. Ok, c’est parti pour 3 heures par jour pendant 3 jours !  Le spot  idéal pour apprendre est situé à une dizaine de km de la plage principale et nous nous y rendons le lendemain en buggy avec Marcos au volant. Sur place nous rencontrons un couple de français, Marion et Philippe, passionnés de kite et venus spécialement de Savoie à Canoa pour assouvir leur soif de glisse ainsi que d’autres kiteurs. Bonne ambiance assurée sur la plage !

ExtremeKiteSchool_CanoaQuebrada

Le premier jour est consacré à la description du matériel, aux consignes de sécurités, au maniement et à la maitrise de l’aile (fenêtre de vent, etc.) et au “body dragging” qui consiste à se faire tracter dans l’eau grâce au vent. On comprend vite que quand l’aile est dans la fenêtre du vent, le pouvoir de traction est très important et qu’il va falloir bien maitriser ça avant d’espérer monter sur la planche !  D’ailleurs, après une belle glissade dans l’eau sur plusieurs mètres, Clémi perd le contrôle de l’aile qui s’écrase à la surface.. résultat des courses : une aile de cassée (oops !). Au bout de cette première journée les premières sensations sont au RDV et on débriefe tout ça le soir en mangeant une bonne pizza tout en sirotant une caïpi.

Les jours suivants c’est le même rituel, le buggy déboule devant notre poussada musique reggae à fond, on grimpe et on file en direction du spot bordé d’éoliennes. A l’issue de ces quelques jours d’initiation et moyennant une perte de lunettes de soleil, pas mal d’éraflures dues au sable et un pied qui à quasi doublé de volume,  j’arrive à tirer des bords et les sensations sont géniales ! Je m’offre même une petite session au coucher de soleil (o pôr do sol) tout seul sur le plan d’eau, moment magique dont je me rappellerai longtemps !

Une fois de plus le temps passe trop vite et nous devons déjà quitter Canoa Quebrada ainsi que Daniel. On espère pouvoir revenir un de ces 4 refaire du kite avec les profs de l’Extreme Kite School qui sont tous adorables. Nous allons devoir patienter 2 semaines avant de remettre les pieds sur une planche et cette fois ça sera à Praia da Pipa.

CanoaQuebrada_ExtremeKiteSchool
5 Comments
  • Dominique

    28 août 2016 at 21 h 23 min Répondre

    Bravo champion !!

  • Julien W

    29 août 2016 at 8 h 58 min Répondre

    Enfin une brève intéressante ! 😉
    Bravos les riders de l’extrême !
    A bientôt…

  • Mat J

    7 septembre 2016 at 17 h 21 min Répondre

    Génial ! Ça donne envie d’essayer… et sur la neige aussi 😉
    Profitez bien de vos derniers jours en région australe !

    • Claire

      10 septembre 2016 at 11 h 10 min Répondre

      Les argentins avec qui Laurent en a fait ces derniers jours à Pipa en font aussi en Patagonie (http://www.nomadedokite.com/) !
      On ne réalise pas que notre voyage touche déjà à sa fin, alors toi après 3 ans sur les routes, je n’ose pas imaginer… profites en bien aussi, et on se voit très vite autour d’un bon fromage français ;p

  • […] constant et régulier, plans d’eau calmes et plats près des nombreuses embouchures de rios. Idéal pour s’y mettre […]

Post a Comment